Mme Laurence BOUVATTIER - Secrétaire de Direction Lycée-Collège

mercredi, 09 juin 2021

Mme Laurence BOUVATTIER
Secrétaire de Direction au Lycée Collège

 

Quel est votre parcours au sein de l’établissement ?

J’occupe les fonctions de Secrétaire de Direction au Lycée-Collège Jean-Paul II depuis 2002. Depuis toujours mon objectif était d’intégrer la structure dès que l’occasion se présenterait. J’ai un lien très fort avec l’établissement pour y avoir été baignée depuis mon plus jeune âge. Scolarisée à 2 ans, j’y suis arrivée en Petite Section de Maternelle et ne l’ai quitté qu’après le Bac.

 

On peut parler d’attachement ?

Absolument car ma relation avec l’établissement est aussi intimement liée à mon histoire familiale. Papa a été pensionnaire de l’institution dans les années 1950. Devenu professeur d’EPS, il y a enseigné durant 40 ans. Maman, quant à elle, a été institutrice à l’École élémentaire de 1964 à 1971. Mon mari, Cyrille, est un des membres de l’équipe enseignante actuelle du Lycée. Il est professeur d’EPS. Lui aussi est un ancien élève... D’ailleurs, nous nous sommes connus ici à l’option sport ! Pour clore la boucle, nos enfants ont effectué une grande partie de leur scolarité à l’Ensemble Scolaire Jean-Paul II, une fois installés à Coutances.

 

Enfant, quelle image aviez-vous de l’établissement ?

Papa ne parlait pas énormément de son travail avec nous. Mais quand il en parlait, c’était très positif, si bien que nous en avons toujours eu une très bonne image. Quand il évoquait l’internat, c’est le caractère « familial » qui ressortait. Arrivé pensionnaire à 11 ans, l’école était pour lui une deuxième famille. Il y passait tout son temps et ne rentrait qu’aux vacances. Gamine, il m’est aussi arrivé d’aller dans la classe de maman, de faire du vélo dans la cour du Collège avec papa… De ce fait, mes sœurs et moi connaissions l’environnement avant d’y arriver en tant qu’élèves. Nous n’avons donc pas vécu cette notion de grande découverte comme les autres, en revanche nous sommes arrivées avec une certaine aisance !

 

Quels souvenirs marquants retenez-vous de votre scolarité ?

J’ai été scolarisée sur le site du centre-ville jusqu’en 3ème. À l’époque, le passage au Lycée était très attendu. Même si on peut parler de rupture affective en lien avec le changement de site, il faut avouer que le transfert était pour nous, adolescents, une rupture joyeuse car, au Lycée, nous allions enfin être avec les garçons ! La mixité était un vrai attrait ! Sinon, j’ai eu la chance de participer en équipe ou en individuel à plusieurs championnats de France. C’était des expériences extraordinaires ! Au niveau des infrastructures, je n’ai pas connu le Lycée dans sa configuration actuelle (le bâtiment a été inauguré en 1993) ; les classes étaient situées dans des préfabriqués, positionnés dans la cour.

 

Pourquoi souhaitiez-vous « intégrer l’établissement dès que l’occasion se présenterait » ?

On s’y sentait tellement bien, géographiquement et humainement parlant. On passait beaucoup de temps sur le site. On trouvait toujours un prétexte pour rester les mercredis après-midi comme réviser ou pratiquer du sport. Les enseignants étaient exigeants et bienveillants. Les adultes portaient un réel intérêt aux élèves pour qu’ils arrivent au Bac, qu’ils réussissent… Ils étaient disponibles, on pouvait leur poser des questions. En fait c’est un tout ! Je m’y étais tellement bien sentie que je n’avais pas l’once d’un doute sur le fait que j’y serai bien pour y travailler ! Après avoir été enseignante, documentaliste, Conseillère Principale d’Éducation, arriver ici a été un aboutissement. Quant au bilan, quoique loin d’être clos, il est très positif ! Que de super années passées!

 

Est-ce facile de trouver sa place quand on a pour professeur son propre parent ?

Oui, du moins en ce qui me concerne ! D’une part, parce que Papa avait beaucoup œuvré pour la place du sport dans l’école et, d’autre part, parce qu’il était entretemps parti à la retraite. Et même si la question s’était posée, nos fonctions étaient très différentes. Le plus surprenant, au début, a été d’avoir pour collègues d’anciens professeurs qui m’avaient connue élève... Le souci qu’ils avaient de savoir ce que nous devenions et que nous avions du travail était sincère. Autant dire que j’ai été accueillie les bras grands ouverts ! Mais je ne suis pas un cas unique. Sur les soixante personnes que compte l’équipe éducative de l’établissement, une douzaine sont d’anciens élèves.

 

Quelles sont les valeurs fortes qui caractérisent l’Ensemble Scolaire Jean-Paul II ?

Incontestablement la rigueur et plus précisément la rigueur éducative. À Jean-Paul II, on travaille à amener les jeunes à donner le meilleur d’eux-mêmes et cela passe par l’exigence du travail. Notre mission est d’amener le plus grand nombre possible d’enfants à leur but final et avec le plus haut niveau possible pour leur faciliter l’avenir envisagé. Je rajouterai aussi la bienveillance et la disponibilité. L’approche pédagogique de l’établissement, a bien entendu évolué dans les détails pour rester en phase avec la réalité. Mais dans le fond je me réjouis de constater qu’elle a conservé son socle. Notre point fort reste de savoir offrir un accompagnement individualisé à chaque enfant pour son épanouissement global, pas uniquement scolaire.

 

Quels sont, selon vous, les atouts du Lycée Jean-Paul II ?

La « petite » taille du Lycée est assez souvent mise en avant. Tous les élèves et les enseignants se connaissent. Ce côté familial peut avoir un coté rassurant pour les familles comme pour les jeunes qui viennent de petits collèges. Dans cette intention, l’année scolaire est ponctuée de temps forts comme la veillée ou le bal avant les congés de Noël. En amont, des petits moments de convivialité sont organisés dès septembre pour permettre à chacun de faire connaissance et, globalement, en janvier tout le monde se connaît.

 

Quid de sa localisation en périphérie de Coutances ?

De mon point de vue, l’implantation du Collège et du Lycée en périphérie de Coutances est un atout. L’attention des jeunes est déjà tellement sollicitée que je dirais qu’ici, nous avons éliminé l’envie de sortir. Situé rue d’Ilkley, sur un vaste terrain, verdoyant, au calme, le site offre un environnement propice au travail. C’est un atout pour les jeunes et un attrait pour les parents qui le revendiquent haut et fort au moment de l’inscription !

Mme Laurence BOUVATTIER - Secrétaire de Direction Lycée-Collège

Picto ED-01

  

menu-droite-3-01

 

 

Mentions legales | Conception et hebergement |

Copyright 2014 Groupe scolaire Jean-Paul 2. Tous droits reserves.